Père Riche, Père Pauvre

L école prépare-t-elle les enfants à faire face aux réalités de notre monde ?
« Étudie avec ferveur, obtiens de bonnes notes et tu trouveras un emploi rémunérateur avec d'excellents avantages sociaux », avaient l'habitude de dire mes parents . Leur objectif dans la vie était d'assurer un enseignement collégial à ma soeur plus âgée et à moi-même pour que nous ayons toutes les chances possibles de réussir dans la vie .
En 1976, quand j'ai finalement obtenu mon diplôme de comptabilité de l'université d'État de la Floride, avec mention et parmi les meilleurs de ma classe, mes parents avaient atteint leur objectif : le couronnement suprême de leurs vies .
Conformément à leur plan d'ensemble, je fus embauchée par une des huit plus importantes firmes de comptabilité au pays, et j'envisageai alors une longue carrière suivie d'une retraite anticipée .
Mon mari, Michael, eut un cheminement similaire . Nous sommes tous les deux issus de familles laborieuses aux ressources modestes, mais possédant de solides principes relativement au travail . Michael a également obtenu son diplôme avec mention, mais il a réussi ce tour de force à deux reprises : premièrement à
titre d'ingénieur, puis, à la faculté de droit . Il fut rapidement recruté par une prestigieuse firme juridique de Washington, D.C ., spécialisée dans le domaine de la propriété industrielle . Son avenir s'annonçait brillant, son plan de carrière était bien défini et une retraite anticipée semblait assurée .
Même si nous avons eu du succès dans nos carrières respectives, celles-ci ne se sont pas déroulées tout à fait comme prévu. Nous avons tous deux changé de postes à plusieurs reprises - toujours pour de bonnes raisons - mais nousn'avons aucun régime de retraite investi en notre nom . Notre caisse de retraite ne
croît que grâce à nos cotisations individuelles . 
225 pages

Contact

Boutique Bien-Être 131 Langevin
Québec
info@boutiquebienetre.org